#Amour courtois

Ils s’entrecroisaient en sifflant.

Le plus gros des deux enroulait son corps mou et luisant autour de l’autre.

Le spectacle presqu’érotique des deux corps enlacés subjuguait son auditoire naturel: les plantes vivaces dansaient au gré du vent, les herbes hautes se balançaient en rythme, le soleil perçait au travers des feuillages pour éclairer d’une lumière dorée ces deux gros serpents amoureux languis.

Ses bagues argent cliquetaient contre le heurtoir au coloris or ; voilà ce à quoi elle pensait lorsqu’elle poussa la lourde porte cochère de la rue Bonaparte.

Amour courtois

Laisser un commentaire