Iron woman vs Iron man

 

« Iron man » pour moi, c’est le superbe acteur Robert Downey Jr. qui revêt l’armure rouge du super-héros de Marvel dans les effluves d’alcool tout en brassant des milliards. Et bien non, non, et encore non.

« Ironman » c’est une compétition titanesque. Je m’explique : un iron man sans armure, sans alcool ni billets verts, mais avec des mollets de ouf, oui, n’ayons pas peur des mots, qui est capable d’atteindre la ligne d’arrivée du triathlon sans l’aide de Gwyneth Paltrow. C’est sûr que si vous n’avez pas vu le film (comme le triathlon c’est une trilogie), vous êtes dans les choux pour comprendre la référence.

L’iron man, c’est donc un type qui enchaîne 3,8km de natation (n’allez pas me demander pourquoi pas 4km mais 3,8 précisément, ils sont barjots les organisateurs de la World Triathlon Compétition de toutes façons), 180km de cyclisme (un peu pervers aussi), puis un marathon de 42 kilomètres à pied (en fait ils marchent sur la tête les organisateurs). Si le mec ne meurt pas foudroyé par une crise cardiaque après ces efforts sportifs herculéens, je comprends qu’il mérite le surnom très prisé d’homme de fer.

M’enfin, ils sont aussi machos, les organisateurs, car lorsque l’on s’appelle Chrissie Wellington et que l’on finit ce triathlon en 8h18min et 13 secondes soyons précis, on est clairement une ironwoman. Et puis c’est tout. Sauf que la dame de fer, dans les esprits, elle ne renvoie pas tout à fait au triathlon, et on n’a pas vraiment envie de l’acclamer.

Foutu sexisme !

 

Laisser un commentaire