Mais où est Charlie ?

Vous rappelez-vous cette fameuse B.D. où il fallait, page après page, trouver où se cachait ce cher Charlie, tout de rouge rayé de blanc vêtu, lunettes rondes aux yeux exorbités, bonnet à pompon et sourire rusé ? Bien sûr que vous vous en souvenez, voilà pourquoi je vous propose le même jeu avec L’insolente. Celle-là même (je me prends pour Alain Delon sans lunettes, je parle de moi à la troisième personne, je frise – sans bouclettes – la schizophrénie) qui s’est incrustée sur la photo des lauréats, le 15 décembre dernier, à la Maison des Travaux publics dans le huitième arrondissement. Président : ce cher académicien, Erick Orsenna aux côtés du directeur de la rédaction de Libération, j’ai nommé Nicolas Demorand, qui, je suis sûre, se sentait un peu seul sur son estrade, m’appelaient de leurs vœux. Je leur ai donc fait cette immense faveur, cet incommensurable privilège : je me suis immiscée dans le cadre flatteur et ai laissé le photographe immortaliser cet instant de grâce…

Non, je n’ai pas eu le premier prix, ce n’est pas une raison pour rester dans l’ombre, fallait bien marquer le coup, qu’on se souvienne que je faisais partie des quinze finalistes (non mais alors), avoir la défaite victorieuse, un peu de panache, de l’orgueil beaucoup, de la témérité mêlée à une bonne dose d’auto-dérision ! J’ai donc squatté le bon angle, tout à côté de Demorand, qui m’a gentiment fait une place, et au-dessus d’Orsenna, j’ai fièrement pris la pose. Pause.

Un peu honteuse ensuite, j’ai regagné rougeaude l’assemblée scrutatrice et ai disparu dans la foule, pleine du mystère qui m’entourait de son manteau de secrets.

 

Ce que je vous confie-là est donc résolument pétillant comme les bulles qui remontent à la surface de ma coupe et s’apparente au scoop. Journalistes, à vos papiers, et poètes, planquez les vôtres !

4 réponses à “Mais où est Charlie ?”

  1. marie samama dit :

    J’adore cette insolente!!!!Derrière l’impertinence se cache une solide culture .Quel talent!!!!!

  2. Elise Anne Berthelot dit :

    A propos, a propos d’Académie Française, ll parait que le brillant libraire Monsieur Collard, qu’on voit à la librairie Griffe Noire, envisage de postuler pour être académicien !. Je trouve que ça offrirait un nouvelle élan à la noble institution, foi de Saint Maurien. Vous ne trouvez pas

    • blog.linsolente@gmail.com dit :

      Absolument d’accord avec vous, et rien que pour l’audace dont il fait preuve dans chacun de ses commentaires concernant PPDA, je lui souhaite d’avoir son siège à l’Académie ! Intelligence, fraîcheur et franchise, voilà de nobles qualités – qui sont les siennes – pour postuler…

Laisser un commentaire